Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 26 août 2016

Vers un infirmier sans émotions ?

 


À la suite d'une formation dispensée au sein d'un service d'urgences, Agnès*, infirmière, fait part de son étonnement et de sa réflexion. Un infirmier doit-il réellement se comporter comme un robot face aux patients ?


robot rouge
Crédits photo : littlelostrobot - L'infirmier doit-il devenir un robot dénué d'émotions ?

Tout juste sortie d'une formation dispensée au sein du service d'urgences où j'exerce en tant qu'IDE, je suis stupéfaite du contenu de cette session. Tout le paradoxe de notre métier en est ressorti plus contrasté que jamais, avec une question qui demeure en suspens dans mon esprit. Un IDE reste-t-il un être humain doté d'émotions et de ressentis ou doit-il être froid, distant et mécanique ?
Durant deux journées, des formateurs nous ont expliqué en quoi consistait le poste d'IOA - Infirmier d'Accueil et d’Orientation - aux urgences. Ce poste stratégique évolue en amont du service de soins des urgences, et se charge de "trier" le flux de patients en établissant, grâce à une évaluation rapide et fiable, leur degré de gravité. Un IOA est donc confronté toute la journée à des gens en souffrance, douloureux, au pronostic vital engagé, des gens violents, agressifs ou exigeants. Les profils sont variés mais évoluent tous dans cet environnement anxiogène : les urgences.

Aucun commentaire: