Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 26 août 2016

Au Centre Pénitentiaire de Beauvais: on mise sur le Respect

26.08.2016

Direction le centre pénitentiaire de Beauvais, première maison d'arrêt en France où est expérimenté le module "respect", un programme dans lequel, entre autres choses, les détenus volontaires et admis, ont les clés de leur cellule.

Centre Pénitentiaire de Beauvais
Centre Pénitentiaire de Beauvais Crédits : Clémence AllezardRadio France

Le programme Respect est testé depuis 2014 dans le centre de détention Pémégnan, à Mont de Marsan.

A Beauvais est expérimenté pour la première fois en France en Maison d’arrêt un régime de détention « plus souple », inspiré du modèle du centre de détention de Mont de Marsan, inspiré lui-même du « MODULO RESPETO » espagnol, deux programmes mis en place pour lutter contre les suicides et la violence carcérale qui ont rencontré de vifs succès… Désormais, au « MH3 » de Beauvais, l’un des bâtiments de la prison, les détenus ont les clés de leur cellule…
Passés les moult portiques de sécurité, passé le MH1 : le quartier au régime de détention « classique » donc fermé, passés les cris des détenus cloitrés qui s’apostrophent d’une fenêtre à l’autre, passées aussi les façades colorées et le mur végétal qui les sépare… on arrive au bâtiment MH3 : au régime RESPECT. Respect envers les surveillants, ses codétenus, les locaux communs, sa cellule, soi-même aussi, respect surtout envers les termes du contrat dont le détenu est signataire : tout le monde est volontaire (personnel et détenus) mais ces derniers ont une sorte de permis à point, on part de zéro et on est évalué quotidiennement par les surveillants : une bonne action spontanée (nettoyer la coursive de son étage par exemple) vaut un point, se balader en short dans la même coursive en fait perdre un. Moins 10 points et l’on risque l’exclusion.

Aucun commentaire: