Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

lundi 15 février 2016

Les greffes d'organes progressent au rythme de 15 par jour

16.02.2016


Après une précédente hausse en 2014, le nombre de greffes d'organes a encore progressé l'an dernier en France, au rythme de plus de 15 greffes par jour, pour atteindre 5.746, dépassant l'objectif fixé pour fin 2016, selon des chiffres de l'Agence de la Biomédecine. En dix ans (2006-2015), le nombre de greffes d'organes a augmenté de plus d'un tiers (près de + 35,2%). Et, en France en 2015, 54.659 personnes étaient porteuses d'un organe greffé ("greffon") fonctionnel.

Mais rançon du succès, la liste nationale des personnes en attente de greffe ne cesse de croître. "Elles sont aujourd'hui 21.378", contre 20.311 l'an dernier -une bonne moitié concernant le rein- et 8.733 personnes en 1997.        
En tête des greffes les plus fréquentes, celles de rein (3.486 au total) en progression de près de 8% par rapport à 2014 (3.232), suivies des greffes de foie (1.355), en progression de près de 6%.
Pour augmenter le nombre de greffons disponibles, l'agence encourage depuis quelques années notamment le prélèvement de reins sur donneurs vivants.  Cette pratique poursuit sa progression, avec 547 donneurs vivants prélevés d'un rein l'an dernier (contre 514 en 2014 et 302 en 2011), et représente 15,7% de l'ensemble des greffes rénales. 24 greffes de foie partielles ont aussi été réalisées l'an dernier grâce à des donneurs vivants (12 en 2014).
A noter enfin que le taux d'opposition aux prélèvements après le décès d'une personne susceptible de donner ses organes est par ailleurs "en légère diminution avec une moyenne nationale de 32,5% contre 33,5% en 2014". C'est peut-être un des effets des débats nourris sur ce sujet, notamment au Parlement dans le cadre de la loi santé.

Aucun commentaire: