Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

samedi 13 juillet 2019

« Il était une fois … la Vie »... quand le dessin animé crée des vocations médicales

Stéphany Mocquery

| 13.07.2019

Parmi les séries télévisées « Il était une fois… », « Il était une fois… la Vie » est celle qui connaît, depuis toujours, le plus grand succès. Elle est aussi à l'origine de vocations scientifiques et médicales. Retour sur ce programme culte diffusé pour la première fois en 1987.

  • il était une fois
Les personnages emblématiques : Maestro, Pierrot, Pierrette, le...
Crédit Photo : Procidis

Maestro, Pierrot, Pierrette, le Gros, le Nabot, le Teigneux : ces noms vous sont peut-être familiers. Et pour cause : ce sont les personnages emblématiques des séries télévisées animées « Il était une fois… », créées et diffusées par Albert Barillé à partir de la fin des années 1970 et dont les personnages sont dessinés depuis toujours par Jean Barbaud.
« L'objectif d'Albert Barillé était de donner accès à la culture et au savoir aux enfants, indique Hélène Barillé, présidente de la société de production Procidis et femme d'Albert Barillé, décédé en 2009. Il se sentait responsable de ce qui arrivait jusqu'au cerveau des enfants, qu'il appelait “des éponges”, capables d'aspirer le meilleur comme le pire. »

Infiniment petit
Parmi les sept séries, entièrement imaginées et écrites par Albert Barillé entre 1978 et 2008, « Il était une fois… la Vie » est celle qui a connu et connaît encore le plus de succès, depuis sa première diffusion en France en 1987. « Après avoir travaillé sur l'histoire de l'humanité [« Il était une fois… l'Homme »] puis sur l'infiniment grand du cosmos [« Il était une fois… l'espace »], Albert Barillé m'a dit : “on va partir en sens inverse et aller vers l'infiniment petit, faire un voyage à l'intérieur du corps humain pour en comprendre le fonctionnement” », se souvient Jean Barbaud.
« Il voulait expliquer aux enfants quelque chose qui les intéresse tous, dans le monde entier : leur propre corps », ajoute Hélène Barillé. Pour écrire les épisodes, le producteur a consulté des centaines d'ouvrages, dont près de 80 uniquement pour celui sur le cerveau, la partie du corps la plus compliquée à comprendre et à vulgariser pour cet autodidacte sans formation scientifique. Les scénarios ont ensuite été soumis à Joël de Rosnay, alors directeur du CNRS, pour relecture. La cellule, la conception et la naissance, les os, les muscles, les organes, le système immunitaire… : l'ensemble du fonctionnement du corps humain est ainsi expliqué en 26 épisodes de 25 minutes chacun, de façon ludique et très scientifique. C'est d'ailleurs ce qui a valu à la série le 7 d'Or du meilleur programme jeunesse en 1988. Elle est actuellement diffusée en Europe, mais également en Israël, au Canada et en Russie.
Du dessin animé au métier
Si les personnages principaux des sept séries apparaissent toujours à taille humaine, ils personnifient également certains éléments à l'intérieur du corps : les anticorps prennent les traits de Maestro ; le Gros et Pierrette ceux de Hémo et de Globine ; les virus ceux du Teigneux, etc. « Cette série est absolument prodigieuse », s'enthousiasme Christian Muchardt, directeur de recherche à l'Institut Pasteur, interviewé par Procidis en 2017 pour une vidéo de célébration des 30 ans d'« Il était une fois… la Vie ». « Elle permet aux enfants de s'identifier au processus », ajoute le chercheur qui a trouvé en partie sa vocation grâce à la série.
« Ma fille se souvient des process de par les personnages qui les ont incarnés ; c'est quelque chose que j'aimerais pouvoir faire quand je dois expliquer ma science », ajoute-t-il. Ce scientifique n'est pas le seul à avoir trouvé sa voie grâce à Maestro et ses acolytes puisque Procidis reçoit régulièrement des témoignages de chercheurs et de médecins en ce sens. Des témoignages marqués par l'enthousiasme et la passion : « J'ai découvert plein de choses »« Ça m'a donné envie d'être médecin »« Grâce à la série, j'ai décidé de faire biologie »« J'ai découvert combien il était intéressant d'apprendre »… Jean Barbaud, lui, a récemment reçu le témoignage d'un médecin, rencontré lors d'une dédicace : « Il m'a expliqué qu'il était devenu chirurgien grâce à la série qui l'avait passionné quand il était plus jeune. » 
Pour les lecteurs qui auraient des histoires à partager sur la série « Il était une fois… la Vie », la société Procidis serait ravie de recevoir leurs témoignages à l'adresse infos@procidis.com

Aucun commentaire: