Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mardi 17 janvier 2017

Pourquoi la psychiatrie biologique ?

ÎLE DE LA REUNION 16 janvier 2017

 La psychiatrie biologique est le résultat usurpé du DSM. L'ambition alléguée du DSM était de tenter d'approcher "soi-disant scientifiquement", par la notion d'atteinte ou de lésion neurologique, inconnue et non prouvée à ce jour, les troubles de la vie, de l'esprit et les "troubles du comportement".

Pourtant, le DSM n'est pas un outil de mesure qui certifie la valeur du diagnostic en psychiatrie. Un exemple polémique est le TDAH, Trouble de l'attention avec ou sans hyperactivité selon le DSM. La définition du TDAH est un concept flou entretenu en France par la Haute Autorité de Santé (HAS) qui crée la confusion chez les parents et les enseignants pour traiter "l'hyperactivité soi-disant pathologique" de l'enfant turbulent par des méthodes médicamenteuses. La définition du TDAH par la Haute Autorité de Santé (HAS), selon le communiqué de Presse du 12 février 2015, est rapportée dans la presse ainsi : "Souvent réduit au terme "hyperactivité" ou à des enfants turbulents, le trouble (TDAH) déficit de l'attention "avec ou sans hyperactivité" (c'est-à-dire en réalité "avec ou sans symptôme" !) est un trouble (?) complexe, difficile à repérer et qui associe différents symptômes."


Aucun commentaire: