Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

dimanche 3 juillet 2016

Au Centre Pompidou, sur les traces de la Beat generation


Au Centre Pompidou, sur les traces de la Beat generation
Mexique [Le Voyage mexicain], 1966. (Bernard Plossu/Service Presse Centre Pompidou)

Photos, films, documents, objets, tableaux et dessins... Un portrait inédit et foisonnant du mouvement littéraire et artistique qui bouscula l'Amérique puritaine des années 1950-1960.

Trois noms dominent l'histoire de la Beat generation : Jack Kerouac, Allen Ginsberg, William Burroughs. Dans ce mouvement qui n'en fut pas un (pas de texte fondateur, pas de dogme, pas de leader autoproclamé), la littérature constitue le socle des rencontres et des échanges. C'est donc elle que l'on a retenue principalement à travers des livres cultes comme "Sur la route", "Howl" ou "le Festin nu".
L'exposition du Centre Pompidou élargit le spectre de cette aventure en lui associant photos, films, documents, objets, tableaux et dessins. Les protagonistes de cette équipée sauvage ignorent les frontières : entre côte Est et côte Ouest, Mexique et Maroc, San Francisco et Paris, ces pionniers bricolent un art pauvre qui s'appuie sur d'éphémères revues, des collages ou des montages réalisés dans des chambres d'hôtel.

Aucun commentaire: