Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

lundi 4 juillet 2016

Le gouvernement veut faciliter aux lesbiennes le recours à la PMA à l'étranger

04.07.2016

5 ans de prison et 75.000 euros d'amende : c'est ce que risquent actuellement les gynécologues s'ils orientent leurs patientes à l'étranger pour y subir une PMA. Apparemment plus pour très longtemps, car la circulaire de 2013 qui interdit ce type de circuit devrait bientôt être supprimée. A l'occasion de la "gay pride" de samedi dernier, le président de la République lui-même en aurait fait la promesse à ses hôtes de la mouvance LGBT. Les représentants de SOS homophobie, Inter-LGBT et Centre-LGBT ont annoncé cette ouverture à l'issue de leur entretien avec le chef de l'Etat.

Aucun commentaire: