Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

lundi 31 août 2015

Insulter le médecin ou l'infirmier qui va vous soigner peut nuire gravement à la santé



Une étude édifiante devrait inciter les patients à rester polis s'ils veulent un bon diagnostic, des anesthésistes qui ne veulent pas passer pour des professionnels incompétents, l'envoi de SMS pour calmer la douleur physique, des étiquettes de couleur pour mieux se nourrir, une plainte pour une IVG ratée en Italie et des carabins dopés... La rédaction d'Hospimediaa sélectionné quelques événements marquants de cette dernière semaineen France et à l'international.


[Étude] Des chercheurs israéliens et américains, dont les travaux ont été publiés dans la revue Pediatrics ont cherché à évaluer comment les comportements grossiers peuvent nuire à la capacité du corps médical à bien prendre en charge leurs patients. Selon leurs résultats relayés dans la revue Sciences et Avenir, "des réflexions vexatoires peu avant la prise en charge les rendraient moins rapides dans le diagnostic et moins efficaces dans l'administration des traitements". Cette expérience "édifiante", note la revue, montre ainsi que les médecins et infirmiers faisant face à la grossièreté et au mépris sont moins efficaces dans l'exercice de la médecine. Ce qui devrait donner matière à réfléchir à certains patients qui commencent à s'énerver en cas d'attente longue aux urgences... 
Lire l'article de Sciences et Avenir 

Aucun commentaire: