Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

lundi 26 juin 2017

PSYCHOSE DÉBUTANTE : 10 PROPOSITIONS POUR L’INTERVENTION PRÉCOCE

Publié le 23 Juin 2017

En France, comment booster l’intervention précoce dans la psychose ? Des experts formulent 10 propositions, tandis que la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, en fait par ailleurs une de ses priorités en évoquant la nécessité de centres de références.
Marie-Odile Krebs, Professeur à l’Université Paris-Descartes, Institut de Psychiatrie, fait le point.
La psychiatrie est aujourd’hui dans la situation de l’oncologie il y a 20 ans. Les programmes internationaux ont démontré qu’une prise en charge précoce améliore la qualité de la rémission et pourrait prévenir les formes chroniques de schizophrénie. Mais actuellement en France, le retard de prise en charge est considérable : il faut en effet attendre 1 à 2 ans après le déclenchement des troubles, auxquels il faut ajouter 5 ans pendant lesquels les symptômes sont présents sous une forme atténuée (prodromes).
Rattraper le retard français
Depuis 2007, le réseau Transition, créé autour de l’expérience pilote du Centre d’évaluation pour jeunes adultes et adolescents (C’JAAD) (1) du CH Sainte-Anne à Paris, a permis d’initier les échanges d’expériences entre professionnels, la validation d’outils d’évaluation et de prise en charge ainsi que la formation et l’information sur l’intervention précoce dans la psychose. La 10e édition des Journées internationales sur les pathologies émergentes des jeunes adultes et adolescents (JIPEJAAD) a été l’occasion de faire la synthèse des avancées internationales et d’établir une feuille de route pour rattraper le retard français, basée sur 10 propositions :

Aucun commentaire: