Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 30 juin 2017

MEURTRES CONJUGAUX Des femmes tuées pour ce qu’elles sont

Par Juliette Deborde Johanna Luyssen et Gurvan Kristanadjaja — 

Lors de la campagne d'affichage sauvage du collectif «Insomnia» à Paris, le 25 novembre.
Lors de la campagne d'affichage sauvage du collectif 
«Insomnia» à Paris, le 25 novembre. 
Photo Boris Allin. Hans Lucas pour Libération






Chaque année en France, plus d’une centaine de femmes sont abattues par leur conjoint ou leur ex, sans que cela n’émeuve grand monde. «Libération», qui a recensé ces meurtres évoqués dans la presse, montre l’hétérogénéité des profils et un mécanisme assez récurrent. Des solutions de prévention existent.

Elles s’appelaient Géraldine, Christelle, Ninon, Marine, Carole, Myriam. Toutes sont mortes ces derniers mois sous les coups de leur mari, compagnon ou ex-conjoint. Leur décès a eu lieu dans l’indifférence générale, politique et médiatique. Les circonstances de la mort de ces femmes ont parfois été résumées en quelques lignes dans une dépêche AFP, comme autant d’événements anecdotiques.


Aucun commentaire: