Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

lundi 29 mai 2017

Des dangers mortels de la masturbation

 SÉBASTIEN CHAVIGNER  May 24 2017

[...] Reste que comme toutes les légendes, celle-ci a une histoire, qui se mêle à celle de la médecine. Car si, jusqu'au 18ème siècle, la masturbation est avant tout affaire de théologie - elle est un pêché mortel, au même titre que la bestialité ou la sodomie -, elle finit par susciter l'intérêt des médecins, qui se soucient de ses effets sur le corps. Les premiers ouvrages majeurs sur le sujet, Onania (publié à Londres en 1715) et L'onanisme de Tissot (1760), donnent le coup d'envoi d'une véritable campagne anti-masturbatoire sur fond d'hygiénisme qui va se poursuivre durablement, jusqu'au 20ème siècle. Pour les médecins, cela ne fait aucun doute : la masturbation est un péril pour la jeunesse (et pas seulement), et même un danger mortel. Dès lors, tout sera fait pour dissuader le jeune homme confronté à ses hormones de laisser libre cours à ses pulsions onanistes. Évidemment, la morale religieuse n'est certainement pas étrangère à ce discours.



Aucun commentaire: