Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

samedi 7 mai 2016

LA PSYCHOTHÉRAPIE N’EST PAS UN LUXE

CANADA 

Contrairement aux idées reçues, la majorité des gens qui consultent sont aux prises avec des problèmes sérieux qui les handicapent

La liste des signataires se trouve au bas du texte
Dans la culture populaire, on dépeint la psychothérapie comme un luxe que peuvent s’offrir les plus fortunés qui veulent comprendre leurs ruminations existentielles. C’est peut-être l’une des raisons pour lesquelles le remboursement par l’État de séances de psychothérapie peut paraître insensé aux yeux de plusieurs, particulièrement dans un contexte où les finances publiques sont exsangues. Ces idées reçues masquent une réalité alarmante, qui commande une action audacieuse de nos gouvernements.
Contrairement à ce que l’on pense, les gens qui consultent sont pour la plupart aux prises avec des problèmes sérieux qui les handicapent. Les résultats d’un sondage réalisé par le psychologue Martin Drapeau de l’Université McGill auprès de psychologues cliniciens révèlent que 80 % des répondants ont des patients qui consultent principalement pour un ou des troubles anxieux tandis que près de 70 % le font pour un trouble de l’humeur. Seuls 6 % des répondants n’ont aucun patient avec des idées suicidaires. Pensons maintenant aux milliers de personnes qui sont dans la même situation, mais qui n’ont pas les moyens de se payer les services d’un thérapeute. Ces gens-là, l’État les abandonne.
Avoir une bonne santé mentale n’est pas un privilège, mais un droit.

Aucun commentaire: