Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

lundi 2 mai 2016

Aisne : menace sur la santé mentale

 Par Éric Jonneau 01/05/2016   
La fusion de la Picardie et du Nord-Pas-de-Calais en Hauts-de-France entraînera la réorganisation de toute la filière santé.  Y compris de la santé mentale, aujourd’hui, pilotée depuis l’établissement de Prémontré.
La fusion de la Picardie et du Nord-Pas-de-Calais en Hauts-de-France entraînera la réorganisation de toute la filière santé. Y compris de la santé mentale, aujourd’hui, pilotée depuis l’établissement de Prémontré.
Une première menace semble s’être éloignée. En juin dernier, un rapport du directeur par intérim de l’établissement public de santé mentale de l’Aisne préconisait une réorganisation de ses services dans le département. À commencer par la fermeture de plusieurs unités de proximité, à Hirson et Chauny notamment, regroupés à Laon ou Soissons moyennant une rétractation de la capacité d’accueil globale. Objectif : faire des économies.
« Je crois que nous sommes parvenus à démontrer que c’était impossible », estime Olivier Fenioux, secrétaire départemental de la CGT Santé.
Le danger s’est éloigné mais il pourrait revenir à l’occasion de la réorganisation des services hospitaliers imposés par le redécoupage des régions. C’est pourquoi infirmiers, médecins et cadres de santé, réunis en cellule de crise, ont tenu à rappeler l’importance stratégique et sanitaire de leurs unités de psychiatrie.

Aucun commentaire: