Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

lundi 4 novembre 2013

La gabapentine prometteuse dans le sevrage alcoolique

05/11/2013


L’antiépileptique apparenté au neurotransmetteur GABA, la gabapentine, a donné de bons résultats dans le sevrage alcoolique, dans un essai clinique mené avec le soutien des National Institutes of Health (NIH) chez 150 patients récemment abstinents.

L’équipe du Dr Barbara Mason a évalué l’effet de la molécule à dose modérée (900 mg/j) ou élevée (1 800 mg/j) par rapport à un placebo au cours de 12 semaines de traitement.

Meilleur sommeil, humeur plus stable

Par rapport au groupe témoin, le groupe gabapentine à dose élevée réussissait deux fois plus à refréner les fortes consommations (45 % versus 23 %), et 4 fois plus à arrêter de boire (17 % versus 4 %). Les sujets traités par l’antiépileptique dormaient mieux, avaient une humeur plus stable et rapportaient moins d’envies irrésistibles de boire (« cravings »). Les effets observés étaient les mêmes dans le groupe à dose modérée mais dans une moindre mesure.
Pour le Dr Mason, « les bénéfices étaient identiques ou supérieurs à ceux constatés aux traitements autorisés par la FDA (acamprosate, disulfiram, naltrexone) dans le sevrage alcoolique. De plus, c’est le seul traitement capable d’améliorer le sommeil et l’humeur».
› Dr I.D.
JAMA Internal Medicine, publié en ligne le 4 novembre 2013

Aucun commentaire: