Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

samedi 12 mai 2018

Alcool et tabac, des addictions plus coûteuses d'un point de vue sanitaire que les drogues illicites

| 11.05.2018


Les consommations d'alcool et de tabac sont les plus coûteuses en vies humaines et financièrement (par rapport aux drogues illicites), et elles sont particulièrement élevées en Europe, selon un état des lieux mondial de la consommation de drogues et de leur impact sur la santé publié dans le journal « Addiction » (basé sur des chiffres de 2015). De plus, à l'échelle mondiale, la consommation d'alcool et de tabac est beaucoup plus répandue que la consommation de drogues illicites.
La consommation moyenne d'alcool pur par personne et par an est estimée à 6,42 l dans la population mondiale. L'Europe fait pencher la balance vers le haut avec des consommations moyennes allant de 11 à 12 l selon les régions. À l'inverse, l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient présentent les plus faibles consommations avec une quantité de 0,91 l par an. Par ailleurs, 18,3 % des Européens ont reporté une consommation excessive au cours du mois.

Plus de 20 % des Européens fument quotidiennement
En matière de tabac, l'Europe fait aussi figure de mauvaise élève avec une prévalence du tabagisme quotidien allant de 20,9 à de 24,2 % - la prévalence la plus faible concerne l'Afrique de l'ouest subsaharienne avec 4,7 %. La Chine, l'Inde et l'Indonésie ne sont pas en reste, puisqu'à eux trois, ces pays regroupent 45,7 % des fumeurs quotidiens.
La consommation des drogues illicites est moins répandue. Parmi elles, le cannabis est associé à la plus haute consommation mondiale avec une prévalence de 3,8 %, suivi des amphétamines avec 0,77 %, des opioïdes avec 0,37 % et de la cocaïne avec 0,35 %. Les auteurs soulignent « une variation régionale importante de la prévalence, en particulier pour la consommation de cannabis ». Celle-ci va en effet de 1,8 % en Asie à 10,3 % en Océanie.
Le tabac est le plus meurtrier
Avec 63,5 millions de cas estimés et un taux de 843,2 pour 100 000 personnes, l'alcool est la substance la plus associée à la dépendance. Pour le cannabis et les opioïdes, ce taux est de 259,3 et de 220,4 pour 100 000 personnes.
La majorité des effets en termes de santé sont imputables à la cigarette, avec notamment un taux de mortalité attribuable au tabac de 110,7 décès pour 100 000 personnes. Pour l'alcool et les drogues illicites, ce taux est respectivement de 33 et de 6,9 décès.
« En 2015, l'alcool et le tabac ont coûté à la population humaine plus d'un quart de milliard d'années de vie ajustées sur l'invalidité », notent les auteurs. Cet indicateur (score DALY pour attributable disability-adjusted life-years) reflète la santé d'une population.
Interrogé par le « Quotidien », le Pr Robert West, un des auteurs de l'étude, alerte sur la situation européenne : « en termes de décès et de misère causés par les addictions, l'Europe est la pire région du monde, principalement à cause de l'alcool et du tabac. Les gouvernements doivent prendre cela beaucoup plus au sérieux. Cette problématique doit devenir un enjeu électoral ».
Des données insuffisantes
Par ailleurs, certaines données, notamment concernant les drogues illicites, ne sont pas toujours disponibles et de bonne qualité. « Des méthodes mieux standardisées et plus rigoureuses pour la collecte de données notamment sont nécessaires pour évaluer avec précision les tendances géographiques et temporelles de la consommation de substances et son impact », soulignent les auteurs.

Aucun commentaire: