Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mardi 9 janvier 2018

Essonne : les équipes de psychiatrie du CHSF dénoncent le manque d’effectifs

Sébastien Morelli|09 janvier 2018






Une réunion se tenait entre syndicats et direction ce mardi matin pour évoquer les difficultés du service et les solutions à y apporter.
En 2015 déjà, ils avaient tiré la sonnette d’alarme. Depuis, la situation ne s’est pas améliorée. Ce mardi matin, lors d’un comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) extraordinaire, les équipes de psychiatrie du Centre hospitalier Sud francilien (CHSF), qui couvrent les secteurs de Corbeil-Essonnes, Evry, Vigneux-sur-Seine et Yerres*, ont exprimé leur malaise. En cause : un sous-effectif chronique.

« C’est un problème national. Nous subissons les baisses de dotations annuelles de financement et nous avons des difficultés pour recruter, explique Catherine Fayet du syndicat Sud Santé. Sur 38 postes de psychiatres autorisés, il nous en manque 11. » Idem pour les personnels soignants et administratifs. « Les agents sont épuisés, souvent ils sont trois au lieu de six en journée, c’est le service minimum », déplore la syndicaliste. Résultat, une « explosion des agressions » dénoncée par les agents.
« L’établissement a pris des mesures pour recruter du personnel médical sous statut attractif. Il a fait appel à un cabinet de recrutement », répond la direction de l’hôpital, qui reconnaît qu’il est difficile de recruter. Une demande a également été faite auprès de l’Agence régionale de santé pour déclarer la discipline psychiatrie en tension, ce qui permet d’obtenir des primes pour les embauches. Pour les personnels non médicaux, la direction s’engage à trouver des remplaçants pour toute absence.

Aucun commentaire: