Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

lundi 12 juin 2017

La santé mentale aux périphéries de la société palestinienne

CLAIRE BASTIER, CORRESPONDANTE À JÉRUSALEM Publié le 

"Les bouleversements sociaux et politiques, depuis les importants déplacements de population indigène en 1948, et qui se poursuivent aujourd’hui du fait de l’occupation, sont source d’un stress psychosocial durable." Le constat dressé en 2013 par un rapport officiel sur la "santé mentale en Palestine" vaut toujours en 2017.

"Les communautés sont continuellement, indirectement ou directement, exposées à de hauts niveaux de stress aigu et chronique, causés par l’occupation prolongée et la violence politique", décrit Maximilien Zimmermann, psychologue clinicien et coordinateur de santé mentale pour Médecins du monde France (MdM). L’ONG intervient depuis 1996 dans le nord de la Cisjordanie après trois types d’événements critiques : incidents liés aux interventions militaires israéliennes (60 %), attaques de colons (30 %), démolitions de maisons dans la zone C, en l’absence d’octroi de permis de construire par les autorités israéliennes qui contrôlent cette zone (10 %). En 2016, 40 % des personnes visitées par MdM "ont déjà été impliquées dans un événement critique".

Aucun commentaire: