Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mardi 13 juin 2017

De plus en plus maigres, « les ados partagées entre diktat de la minceur et restrictions alimentaires »

La période 2006-2015 a été marquée par une augmentation de la maigreur chez les filles de 11 ans à 14 ans, relève un rapport publié mardi.

LE MONDE 

C’est une ambivalence qui résume notre société de consommation, partagée entre abondance et idéal de minceur. Alors que le surpoids et l’obésité sont stables chez les Français, le nombre de jeunes considérés comme maigres a augmenté, passant de 8 % à 13 % sur la période 2006-2015, relève une étude publiée mardi 13 juin et parue dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’agence sanitaire Santé publique France. Cette hausse touche particulièrement les filles de 11 ans à 14 ans dont le nombre a été quasiment multiplié par cinq en dix ans (de 4,3 % à 19,6 %).

« C’est un constat à nuancer. C’est essentiellement de la maigreur de grade 1 [juste sous les seuils de normalité], ce n’est pas de la maigreur pathologique, pas de l’anorexie », souligne l’épidémiologiste Benoît Salanave, de l’unité de surveillance nutritionnelle de Santé publique France.


Aucun commentaire: