Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 24 juin 2016

Empêcher l’overdose par téléphone

12/04/2016


La consommation d'opiacés et surtout le risque élevé d’overdose ne cessent de préoccuper les acteurs de santé publique dans de nombreux pays. Il n’existe à ce jour aucune intervention efficace permettant de les prévenir. Le recours à des « pairs » est un domaine de recherche prometteur dans la prévention. Pour la première fois, les auteurs de cette étude américaine ont cherché à évaluer l’efficacité d’une intervention téléphonique précoce, réalisée par d’autres consommateurs, pour prévenir la survenue d’overdose chez les consommateurs d’opiacés.

Cette intervention, appelée TTIP-PRO (tailored telephone intervention delivered by peers to prevent recurring opioid-overdoses), a pour but d’adapter individuellement une intervention de prévention secondaire par des personnes elles aussi consommatrices d’opiacés. Elle est supposée encourager le patient à amorcer un traitement substitutif et l’informer sur les risques d’overdose.

L’aide d’anciens consommateurs

Deux anciens consommateurs abstinents, inscrits dans un programme de traitement substitutif, ayant une expérience d’overdoses, ont accepté de participer. Le recrutement des participants s’est fait au moyen d’un courrier envoyé aux patients traités pour une overdose dans un service des urgences de l’hôpital voisin au cours des 8 mois précédents. Huit patients ont accepté de se soumettre à cette expérience et ont été évalués avant et après l’intervention. Les « pairs » ont suivi une formation de 4 h sur le traitement substitutif, l’overdose, mais aussi sur la façon d’aborder les choses avec les consommateurs.
Tous les patients ont trouvé l’intervention TTIP-PRO « très utile ». Les connaissances sur le risque d’overdose ont augmenté de manière significative d’après le test d’évaluation : 69,9 % de bonnes réponses avant l’intervention puis 93,6 % de bonnes réponses après. Leur intérêt pour débuter un traitement substitutif, mesuré sur une échelle de 10 points, est passée de 8,1 à 9,5 après l’intervention. Toutefois ce changement n’est statistiquement pas significatif.
Même si cette étude est limitée par son faible effectif, ses résultats sont très encourageants et laissent penser que l’intervention TTIP-PRO est capable de prévenir le risque d’overdose chez les consommateurs d’opiacés. Des études complémentaires, sur un effectif plus grand sont en cours pour espérer apporter une solution de prévention efficace.
Dr Claire Lewandowski



RÉFÉRENCES
Winhusen T et coll. : Development and initial testing of a tailored telephone intervention delivered by peers to prevent recurring opioid-overdoses (TTIP-PRO). Health Educ Res. 2016; 31: 146-60.

Aucun commentaire: