Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

lundi 17 juillet 2017

Toujours plus de personnes âgées et dépendantes en établissement





agees
Crédit Photo : PHANIE

Environ 728 000 personnes âgées vivaient dans un établissement d'hébergement spécialisé fin 2015, aux trois quarts des femmes, des résidents toujours plus âgés et plus dépendants, selon une étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES, ministère de la Santé) publiée lundi 17 juillet.

Depuis la précédente enquête, fin 2011, le nombre de résidents en établissement pour personnes âgées a augmenté de 5 %. Dans le même temps, le nombre de places a connu une hausse de 4,5 %.
Plus de 80 % des personnes en institution vivent dans des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), soit 7 % de plus qu'en 2011. Les logements-foyers accueillent 14% de l'ensemble des personnes hébergées en institution, observe la DREES.
Près de 86 ans de moyenne d'âge
Entre 2011 et 2015, la population en institution est restée majoritairement féminine (74 %), mais elle a vieilli, atteignant 85 ans et 9 mois en moyenne, plus d'un tiers (35 %) ayant 90 ans ou plus.
Les mesures encourageant le maintien à domicile aboutissent à une entrée en établissement plus tardive : les nouveaux entrants ont en moyenne neuf ou dix mois de plus que les entrants de 2011, mais avec des niveaux de dépendance plus élevés, relève la DREES.
Le nombre des personnes dépendantes est globalement en hausse : plus de huit résidents sur dix (81 %) étaient en perte d'autonomie, à des degrés divers. Et près d'un tiers d'entre eux, soit 260 000 résidents, souffrent d'une maladie dégénérative (Alzheimer ou apparentée). Hors foyer-logement, 93 % des résidents ont besoin d'aide pour réaliser leur toilette et 70 % pour s'alimenter.
En 2015, le délai d'attente entre le moment où le dossier d'admission est reçu et celui de l'entrée dans l'établissement ne dépassait pas un mois dans 60 % des cas et trois mois dans 75 % des cas.
Dans deux tiers des cas, la mort du résident est à l'origine de la sortie définitive de l'établissement.
Avec AFP

Aucun commentaire: