Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 21 juillet 2017

L’ « autobiographie imaginée » de Frantz Fanon

par Antonin Padovani
















Raphaël Confiant a publié cette année L’insurrection de l’âme (Caraïbeditions), biographie de Frantz Fanon à la première personne. L’occasion pour nous d’interroger l’auteur martiniquais sur le parcours du penseur tiers-mondiste, et théoricien de la décolonisation dans son ouvrage Les damnés de la terre.
Qui était Frantz Fanon ?
Frantz Fanon était un psychiatre martiniquais, nommé à l’hôpital psychiatrique de Blida, en Algérie, au moment où va éclater la guerre dans le pays. C’est un jeune martiniquais, brillant, qui a fait ses études de médecine à Lyon. Il veut se réinstaller en Martinique après ses études, mais y découvre une situation coloniale insupportable. Il décide de repartir en France, où il rencontre un grand professeur de psychiatrie, le professeur Tosquelles. C’est l’inventeur d’une nouvelle forme de psychiatrie appelée la sociale-thérapie. Il va s’initier à celle-ci, et passera ses examens pour devenir psychiatre. Au terme de son internat, il demande au président du Sénégal, Léopold Sédar Senghor, un poste à l’hôpital psychiatrique de Dakar. Ce-dernier ne lui répond pas. Fanon va regarder les postes disponibles, dans ce que l’on appelait l’Empire français à l’époque. Le seul poste intéressant et disponible était celui de l’hôpital psychiatrique de Blida, en Algérie. Fanon postule, et est recruté.

Aucun commentaire: