Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mardi 24 janvier 2017

Des associations pour épauler les aidants

Formations, conseils, écoute… des structures apportent soutien et réconfort dans une lourde tâche.

LE MONDE ECONOMIE  | Par 

En France, plus de 8 millions de personnes consacrent du temps à s’occuper d’un proche.
En France, plus de 8 millions de personnes consacrent du temps à s’occuper d’un proche. Delphine Lebourgeois

Lorsque l’on m’a annoncé que mon mari était atteint de la maladie d’Alzheimer, c’est toute ma vie qui a basculé ! Le médecin s’est occupé de lui. Mais moi, en tant qu’aidante, je me suis retrouvée seule. Je ne ­savais pas vers qui me tourner ! », se souvient Georgette Laroche, 80 ans, dont l’époux ­décédera six ans plus tard.

Ils seraient plus de 8 millions de personnes en France à consacrer du temps à s’occuper d’un proche (parent, femme, mari) dépendant ou handicapé. « Cette présence quotidienne aux côtés du malade est physiquement et psycho­logiquement éprouvante pour l’aidant, d’autant plus que certaines maladies évoluent pendant dix, voire douze ans. C’est dur à ­vivre », souligne Florence Leduc, présidente de l’Association française des aidants (AFA). « Or, si le proche s’épuise et s’étiole, c’est la santé de ce dernier qui est en danger. C’est par conséquent le maintien à domicile de la personne ­dépendante qui est remis en cause. D’où l’intérêt de se préoccuper du soutien à l’aidant », affirme Claudie Kulak, fondatrice de la Compagnie des aidants.


Aucun commentaire: