Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

samedi 13 août 2016

Saint-Malo. Vingt-deux créateurs bruts pour un art tendance

28/07/2016 


L’art brut est devenu, en quelques années, un phénomène de mode. Le 4e Lieu à la Grande Passerelle expose des créations d’artistes français, pas ordinaires, grâce aux Amis de l’abbé Fouré.

Quel est le point commun entre Alain Robillard, René Coadou, Jean Tourlonias, Yvonne Robert ou l’abbé Fouré ? Ce sont des créateurs en art brut. 

Dans un hôpital psychiatrique

« Ce sont des autodidactes, qui ne sont pas passés par des écoles d’art », explique Michel Leroux, collectionneur de la Mayenne (53). Certains sont des « gens du commun », mais sans culture artistique particulière. D’autres « des personnes qui, suite à un choc psychologique, affectif… se mettent à dessiner, par nécessité, pour évacuer un mal-être. »
Comme André Robillard, le plus connu d’entre tous. Surtout pour ses fusils. « Son père était garde champêtre et il l’a vu tirer sur sa mère. » Agé de 84 ans  il vit depuis plus de 60 ans dans un hôpital psychiatrique. Michel Leroux a apporté ici quelques-uns de ses dessins, avec des fusées, dans le thème de l’exposition, sur les voyages.

André Robillard, une figure incontournable dans l’art brut.

Dans les musées

Voyages amoureux, intimes, spirituels… En roulotte avec Yvonne Robert, en camion avec Emmanuel Tharin, à vélo avec Gaston Mouly, en voiture avec Jean Tourlonias, à dos d’âne avec Jaber, en barque avec Claudine Goux…Depuis quelques années, cet art est devenu un phénomène de mode.

Aucun commentaire: