Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 12 août 2016

L'association américaine de psychiatrie demande à ce qu'on arrête de psychanalyser Trump

Repéré par Claire Levenson     

09.08.2016 

Donald Trump, le 5 août 2016 I Darren Hauck / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Donald Trump, le 5 août 2016 I Darren Hauck / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Dans les médias, plusieurs psychologues et journalistes ont fait des diagnostics sur la santé mentale de Donald Trump, une pratique condamnée par l'association américaine de psychiatrie.
Début août, une députée démocrate de Californie a lancé une pétition pour demander uneévaluation de la santé mentale du candidat républicain Donald Trump. Le texte a pour l'instant été signé par cent mille personnes.
«Notre campagne #DiagnostiquezTrump est une tentative très sérieuse pour attirer l'attention sur le comportement imprévisible, choquant et souvent compulsif de Trump», a expliqué la députée Karen Bass. 
Dans les médias et les réseaux sociaux, des professionnels de la psychiatrie et des journalistes non spécialistes s'aventurent à diagnostiquer Trump: les termes «trouble de personnalité narcissique» et «sociopathe» reviennent souvent.
Un professeur de médecine à Harvard a récemment tweeté:
«Trouble de personnalité narcissique. Non seulement Trump en souffre, mais il en est la définition même.»
Et le journaliste de la chaîne MSNBC Joe Scarborough a dit qu'il se demandait si Trump était un «sociopathe».

Aucun commentaire: