Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 13 avril 2018

Pourra-t-on vivre sans dormir ?

Résultat de recherche d'images pour "revue books"


Crédit: JD Hancock

Finir une tâche urgente, s’amuser jusqu’au bout de la nuit avant de retourner au bureau, ou lire tout Balzac d’une seule traite. Qui n’a jamais n’a jamais rêvé de ne pas avoir à dormir ? L’historien Jonathan Crary, peut-être. En tout cas, il n’a aucune envie d’être transformé en bruant à gorge blanche par l’armée américaine. Le Pentagone observe de près ces oiseaux qui peuvent rester éveillés pendant sept jours d’affilée.
Quiconque a vécu sur la côte ouest, en Amérique du Nord, le sait sans doute : des centaines d’espèces d’oiseaux migrateurs s’envolent tous les ans à la même saison pour parcourir, du nord au sud et du sud au nord, des distances d’amplitude variable le long de ce plateau continental. L’une de ces espèces est le bruant à gorge blanche. L’automne, le trajet de ces oiseaux les mène de l’Alaska jusqu’au Nord du Mexique, d’où ils reviennent chaque printemps. À la différence de la plupart de ses congénères, cette variété de bruant possède la capacité très inhabituelle de pouvoir rester éveillée jusqu’à sept jours d’affilée en période de migration. Ce comportement saisonnier leur permet de voler ou de naviguer de nuit et de se mettre en quête de nourriture la journée sans prendre de repos. Ces cinq dernières années, aux États-Unis, le département de la Défense a alloué d’importantes sommes à l’étude de ces créatures.

Aucun commentaire: