Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mercredi 21 décembre 2016

Monsieur Fillon, vous n’avez pas le monopole de la famille


Par Irène Théry 
— 20 décembre 2016
«Famille recomposée», France, 10 juin 2015.«Famille recomposée», France, 10 juin 2015. Photo Emmanuel Pierrot

Interdire aux couples homosexuels l’adoption plénière ferait reculer la conception même de la filiation, qui s’est profondément transformée. Avec l’affirmation de nouvelles valeurs.

Parmi les propositions de François Fillon, le déremboursement partiel des soins de santé n’est pas la seule qui ait profondément choqué. Celle de réécrire la loi du 17 mai 2013 sur le «mariage pour tous» pour interdire l’adoption plénière aux couples de même sexe a suscité tout autant la consternation. D’abord, parce que son caractère discriminatoire est patent. Créer deux catégories de mariés, des mariés de première classe, avec la plénitude des droits du mariage, et des mariés de seconde classe, qui n’en auraient qu’une partie, est si évidemment contraire au principe d’égalité devant la loi qu’on peut sans crainte lui prédire la censure du Conseil constitutionnel. François Fillon ne peut l’ignorer.

Aucun commentaire: