Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mercredi 7 septembre 2016

Plus d'un patient sur dix hospitalisé après urgence, l'est dans le mauvais service

07.09.2016
Un patient sur cinq qui passe aux urgences doit en moyenne être hospitalisé. Mais une étude de la DREES montre que ce n'est pas toujours chose aisée de trouver alors le service adéquat. Dans un cas sur cinq, il faut en effet appeler plusieurs services pour obtenir une place. C'est même le cas pour près d'un patient sur quatre dans les établissements de forte affluence.
Ces appels multiples ne garantissent apparemment pas une orientation idoine. L'étude du ministère de la Santé rapporte que globalement "13% des personnes hospitalisées dans l'établissement à partir des urgences ne sont pas dans un service adapté à leur pathologie." Une erreur d'aiguillage d'autant plus fréquente, lorsque le personnel des urgences a dû enchaîner plusieurs coups de fils avant de pouvoir caser son patient : dans ce cas de figure compliqué, 38% des hospitalisations se font en effet dans le mauvais service.
Globalement, les personnes âgées sont les premières victimes de ces placements inadéquats. Alors que les jeunes enfants sont plus rarement dans cette situation. Pour le reste, l'enquête de la DREES montre qu'il est rare de ne pas trouver un service, quitte à devoir transférer le patient dans un autre établissement : seuls 1% des patients qu'on doit garder se retrouvent en effet sur un lit non conventionnel, de type lit supplémentaire temporaire ou brancard.

Aucun commentaire: