Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

lundi 11 août 2014

Le risque de schizophrénie doublé en cas de carence en vitamine D

Vincent Richeux avec Deborah Brauser
05 août 2014

Ispahan, Iran – Une carence en vitamine D, avec un taux sérique <20 a="" analyse="" d.="" d="" de="" des="" deux="" en="" galement="" insuffisance="" iranienne="" le="" les="" ml="" montrent="" multiplie="" nes="" ng="" nie="" p="" par="" pass="" patients="" pr="" que="" qui="" r="" revue="" risque="" s="" schizophr="" selon="" sentent="" sultats="" tiers="" tudes="" une="" velopper="" vingtaine="" vitamine="">
La vitamine D a connu un regain d’intérêt ces dernières années, plusieurs études ayant établi un lien de cause à effet entre un déficit et certaines pathologies, tels que des infections respiratoires, un diabète, une fragilité osseuse ou encore des troubles digestifs. Des corrélations qui ont conduit à une importante hausse des dosages en routine,
Il n’y a pas de consensus sur la valeur normale de 25-hydroxyvitamine D sérique (25(OH)D). L'insuffisance en vitamine D est fréquemment associée à une concentration moyenne en 25(OH)D <30 concentration="" d="" devient="" ficit="" le="" ml.="" ng="" p="" pour="" re="" s="" une="" v="">

Aucun commentaire: