Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

dimanche 1 décembre 2013

Un grand pôle psychiatrique pour adultes et adolescents en projet à Châtillon





AIN

La MGEN installée à Chanay envisage de délocaliser son activité dans le bassin bellegardien après 2017, tout en conservant son concept de soin-études. « C’est un élément essentiel, on ne peut pas envisager de l’abandonner ».
La MGEN installée à Chanay envisage de délocaliser son activité dans le bassin bellegardien après 2017, tout en conservant son concept de soin-études. « C’est un élément essentiel, on ne peut pas envisager de l’abandonner ».

Difficile de parler santé en bassin bellegardien sans penser carence des services. Pas de maternité, aucun service d’urgences, et une pénurie de médecins qui guette le territoire… Alors le projet de création d’une clinique psychiatrique devrait être accueilli à bras ouverts… Mais l’affaire se complique.

parent pauvre de la santé, le pays bellegardien pourrait bien acquérir une compétence toute particulière ces prochaines années… Un grand pôle de psychiatrie est en projet à Châtillon-en-Michaille. Un projet à tiroirs, dans lequel s’engouffrent divers privés.
Un groupe de psychiatres indépendants a d’ores et déjà démarché la communauté de communes du pays bellegardien afin de trouver un terrain. Leur souhait : au mois cinq hectares, dont quatre d’espaces verts, afin d’implanter une clinique spécialisée dans les troubles psychosomatique et psychiatrique pour adultes.

120 emplois promis


L’établissement accueillerait 80 lits et serait pourvoyeur de 120 emplois. L’opérateur privé n’en est pas à son coup d’essai. Il a déjà porté des projets similaires, comme la clinique du Virval à Calais, où un partenariat entre privé et public a été développé. Un projet très remarqué pour ses installations modernistes et ses services de formation et de recherches.
À Châtillon, du foncier lui a donc été proposé près du futur Village de marques.
Mais l’idée a fait des petits… Depuis, un second opérateur privé veut se greffer au projet. Il s’agit de la MGEN, comme nous l’annoncions le 1er octobre dernier.


Aucun commentaire: