Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 4 octobre 2013

Urgences hospitalières : Touraine s’attaque au problème de l’aval

30/09/2013


Près de 200 personnes ont répondu à l’invitation du ministère de la Santé ce lundi. Thème de la matinée : les urgences. Pour en débattre, et c’est une première, toute la communauté hospitalière s’est trouvée réunie, des fédérations hospitalières aux directeurs et présidents deCME, en passant, bien sûr, par les urgentistes eux-mêmes.
Le Pr Pierre Carli a remis des propositions à Marisol Touraine en vue de régler la problématique de l’aval des urgences. C’est pour la ministre une priorité : « Je suis absolument convaincue que la question centrale est la gestion de l’aval », plus que celle de l’amont ou de l’organisation interne des services d’urgences (600 en France). La recherche de lits est aux yeux de la ministre « aussi programmable que la gestion de l’activité programmée ».

Mouvement de grogne des urgentistes

Les urgentistes, pour bousculer les habitudes à l’intérieur même des hôpitaux, ont prévenu les autorités qu’ils se désengageront de la gestion de l’aval à compter du 15 octobre. Comment se passera la suite ?Marisol Touraine n’avait pas d’annonces bien neuves à présenter ce lundi matin. Elle a rappelé que 162 hôpitaux sont accompagnés parl’ANAP (Agence nationale d’appui à la performance) pour optimiser leur gestion des lits. Les Agences régionales de santé sont par ailleurs chargées de mobiliser « l’ensemble des établissements et des outils contractuels et financiers pour avancer ».
L’hiver est une période à risque. Les ARS ont repéré les hôpitaux les moins armés pour affronter les inévitables pics d’affluence. « Je ne veux pas dire lesquels, a éludé Marisol TouraineNous mettons en place des moyens par anticipation ». Ces plans d’action prévoiront, selon les endroits, l’ouverture de lits de médecine gériatrique, la mise en place d’une équipe territoriale d’urgentistes, un plan de recrutements prioritaires, ou encore l’accélération de travaux de réhabilitation...
› D. CH.

Aucun commentaire: