Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mardi 25 avril 2017

Un lien possible entre boissons sucrées artificiellement, AVC et démences

Roxane Curtet
| 23.04.2017
Boire au moins une fois par jour une boisson sucrée artificiellement serait associé à un risque trois fois plus important de survenue d’AVC ou de démences par rapport à ceux qui se limitent à consommer ce type de breuvage moins d’une fois par semaine. C’est du moins ce que suggère une étude parue dans la revue de l’American Heart Association (AHA), Stroke.

Les chercheurs ont inclus 2 888 personnes de plus de 45 ans ayant participé à the Framingham Heart Study Offspring Cohort  pour la partie sur les AVC et 1 484 de plus de 60 ans pour la partie sur les démences. Les participants ont répondu à des questionnaires sur leurs habitudes alimentaires puis ont été suivis pendant 10 ans pour voir lesquels développait un AVC ou une démence. Les scientifiques ont réussi à relier les informations sur le régime à ces pathologies mais sans parvenir à distinguer si les liens changeaient en fonction du type d’édulcorant artificiel pris en compte. Différents facteurs de risques ont été pris en considération comme l’âge, l’éducation, le diabète ou les gènes associés à un surrisque de développer Alzheimer.
Selon un édito associé, un nombre croissant d'études populationnelles montrent des associations entre une consommation fréquente de boissons à base d’édulcorants artificiels et des effets indésirables sur les vaisseaux sanguins. Ces éléments laissent à penser qu’il est peut-être préférable de ne pas promouvoir les sodas contenant ces édulcorants comme une alternative plus saine aux boissons sucrées. « Les deux auraient des effets néfastes sur le cerveau », affirme le Dr Ralph Sacco qui a dirigé les travaux.

Aucun commentaire: