Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mardi 25 avril 2017

ALD, Burn-out, idées suicidaires... Les premiers enseignements de "l'Observatoire de la santé des médecins"

Camille Roux
| 26.04.2017










































































La santé des médecins inquiète de plus en plus. Les premiers chiffres d'une enquête de l'Ordre en disent longs sur l'état d'une proprtion non négligeable de confrères. Sur plus de 10 000 médecins interrogés par le Cnom début 2017, près du tiers (3 000) s'estiment en moyenne ou mauvaise santé. Parmi ces derniers, près des trois quarts sont des généralistes. Ces tout premiers résultats du nouvel "Observatoire de la santé des médecins" mis en place début 2017 dont le détail sera publié dans les prochaines semaines ont été dévoilés par le Dr Jacques Morali, responsable de la commission d'Entraide de l'Ordre, lors d'un récent congrès de l'AAPML

Déjà, il apparaît -sans surprise- que c'est dans les zones sous-dotées en médecins que les praticiens sont les plus touchés par des problèmes de santé. L'Eure, l'Allier, la Lozère, les Deux-Sèvres, les Charentes, le Jura, la Creuse, les Hautes-Pyrénées la Corrèze et le Lot sont à ce titre en zone rouge. Et les trois quarts des médecins se déclarant en mauvaise santé sont généralistes.
Autre constat parmi l'échantillon des 3000 médecins identifiés comme fragilisés : 24 % sont porteurs d'une ALD. Les plus fréquemment évoquées sont les tumeurs malignes (30 %), le diabète (17 %), les affections cardio-vasculaires (17 %) et les affections psychiatriques (5 %). Pour autant, les médecins "attendent souvent le dernier moment pour consulter, parfois trop tard", indique le Dr Morali.
Et ce n'est pas tout. Sur le plan psychique, parmi les 3000 médecins en moyenne ou mauvaise santé, 77 % ont déjà été touchés par l'épuisement professionnel, 33 % évoque une dépersonnalisation des relations avec leurs patients et 67 % affirment souffrir d'un manque d'accomplissement professionnel. En tout, 722 médecins sur 3000 affirment souffrir de ces trois symptômes révélateurs d'un burn-out. Et 28 % des 3000 interrogés avouent même avoir eu des idées suicidaires.

Aucun commentaire: