Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

jeudi 30 août 2018

Handicap : des places de crèches et de maternelles, préconise un rapport remis à Buzyn et Cluzel

30.08.2018

Un rapport du Haut Conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge (HCFEA) recommande de faire davantage de place dans les crèches et les écoles maternelles aux enfants en situation de handicap âgés de moins de 6 ans.

Le document intitulé « Accueillir et scolariser les enfants en situation de handicap de la naissance à ses six ans et accompagner leur famille » a été remis à la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn et à la secrétaire d'État auprès du Premier ministre chargée des personnes handicapées Sophie Cluzel, à l'occasion d'une visite d'une crèche parisienne. Cette structure, « Le sourire du chat », gérée par l'association APATE, accueille 30 % d'enfants en situation de handicap.
« Le principe du "Zéro sans solution" doit être appliqué », affirme le HCFEA qui rappelle que 30 000 à 40 000 des enfants en situation de handicap ont besoin d'être pris en charge de manière plus précoce. Plus de la moitié (54 %) d'entre eux sont exclusivement gardés à la maison par leurs parents (32 % pour les autres enfants).
« Inclure et socialiser très tôt » les tout-petits en situation de handicap en compagnie des enfants valides, préconisent-ils, avant l'âge du CP. « Quand il y a cette mixité, tout le monde est gagnant : les enseignants, l'ensemble des élèves, les familles, les fratries », résume Sophie Cluzel. Côtoyer des enfants en situation de handicap aide les enfants valides « à mieux accepter la différence, à avoir une culture de la bienveillance » et à améliorer leur « capacité d'adaptation à la vie en général », renchérit Agnès Buzyn.
La ministre de la Santé a rappelé que la Caisse nationale d'allocations familiales allait octroyer des « bonus » financiers aux organismes qui créeraient des places en crèche spécifiques. Le HCFEA propose d'ailleurs d'étendre ce bonus aux assistantes maternelles.
Avec AFP
Dr L. A.

Aucun commentaire: