Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mardi 31 décembre 2013

Des accidents avec les chaises hautes de bébé !

 30/12/2013




Les chaises hautes et les rehausseurs de chaise sont utilisés pour les nourrissons qui tiennent assis, surtout au moment des repas. Ils sont généralement considérés comme  sûrs, mais une enquête ne confirme pas cette opinion.

Elle a analysé les accidents dus à ces dispositifs chez les enfants de ≤3 ans, vus dans une centaine de services d’Urgences nord-américains de 2003 à 2010, et enregistrés dans la base de données d’un système de surveillance des accidents. Elle a extrapolé les résultats de cet échantillon représentatif à l’échelle des Etats-Unis, sans faire de distinction entre chaises hautes et rehausseurs de chaises.
Sur huit ans, le nombre de blessures dues à des chaises hautes ou à des rehausseurs de chaise, vues aux Urgences, a été en moyenne de 9 421 par an ou de 5,9 par 10 000 enfants et par an. Toutefois, il y a eu une augmentation de 22,4 % en 2010 par rapport à 2003.
Les petites victimes avaient un âge moyen de 16,3 mois et étaient plus souvent des garçons.
Les traumatismes étaient provoqués par des chutes (93 % des cas), tête la première, ce qui explique la prépondérance de l’atteinte de la tête et du cou (58,7 %) et de la face (27,6 %) sur les autres localisations, et des traumatismes crâniens fermés (37,3 %,) des lésions des parties molles (33,3 %) et des plaies contuses (18,6 %) sur les autres types de lésions, comme les fractures. Quand cela était précisé, les chutes étaient survenues lors de tentatives pour se mettre debout ou pour grimper. Elles avaient eu lieu en général au domicile.
Les enfants de moins de 1 an étaient les plus concernés, avec 78 % des accidents. Ils avaient 3 fois plus de chances de présenter des plaies contuses et 2,15 fois plus de chances de présenter des fractures que les enfants de plus de 1 an.
Dans l’ensemble, les accidents étaient bénins. Seuls 3,1 % des passages aux Urgences ont été suivis d’une hospitalisation.
Cette étude montre que les chaises hautes et les rehausseurs de chaise sont des dispositifs potentiellement « accidentogènes » pour les bébés. Leur usage doit être entouré d’un certain nombre de précautions. Les auteurs de l’enquête mettent l’accent sur trois de ces précautions :
- la fixation des enfants avec des sangles de sécurité (le plateau de la chaise haute n’est pas une sécurité),
- la surveillance permanente des enfants mis dans des chaises hautes. Il faut décourager les comportements dangereux avec une chaise haute, tels qu’essayer de se lever, grimper…
- et l’utilisation de chaises remplissant les normes de sécurité.

Dr Jean-Marc Retbi
RÉFÉRENCES
Kurinsky RM et coll. Pediatric Injuries associated with high chairs and chairs in the United States, 2003-2010. Clin Pediatr., 2013 ; Publication avancée en ligne le 9 décembre 2013.

Aucun commentaire: