Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 10 février 2017

Regard de patient : "Chers politiques, venez passer une semaine à l'hôpital !"

 par Gwen Hight
A 39 ans, Matthieu Firmin devient subitement paraplégique après un accident vasculaire. Cet événement tragique l'immerge, malgré lui, dans l'univers des services hospitaliers pendant plus d'un an. Aujourd'hui, il dénonce les conditions de travail difficiles auxquelles sont confrontés quotidiennement les aides-soignants et infirmiers.
Août 2014. De retour à Paris après avoir vécu deux années au Chili, Matthieu Firmin, journaliste reporter d'images, s'apprête à commencer un nouveau travail lorsqu'il est victime d'un accident vasculaire. Les secours l'emmènent aux urgences de l'hôpital Lariboisière à Paris (AP-HP) où il est pris en charge en neurologie. Un hématome extra- médullaire compresse sa moelle épinière et, malgré l'opération chirurgicale qu'il aura immédiatement, il se réveillera paraplégique. Cette "expérience", cette "dinguerie", ce "changement de vie", pour reprendre ses mots, l'immergera malgré lui dans l'univers des services hospitaliers pendant quatorze mois. Période durant laquelle il racontera son hospitalisation dans le documentaire « Lève-toi et marche ».
Pour moi, ça a été un vrai choc positif de découvrir le travail des aides-soignantes et des infirmières1. Je me suis rendu compte de l'investissement de ces professionnels qui étaient quasiment tous des femmes de 25 ans environ. A côté d'elles, avec mes 40 ans, j'étais presqu'un vieillard.

Aucun commentaire: