Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

jeudi 27 juillet 2017

SEPT PERSONNES FORMÉES À L'ASSISTANCE SEXUELLE

Dans un communiqué commun, les associations Ch(s)Ose et Corps solidairesse félicitent de la formation et certification de 7 assistants sexuels, à l’issue de plus de 12 mois de formation à l’accompagnement sensuel et à l’assistance sexuelle des personnes en situation de handicap.
Cette formation, la première certifiante en France, compte 120 heures d’enseignements. Elle a été réalisée par l’association française CH(s)OSE et l’association suisse Corps Solidaires. Ces personnes sont désormais formées à l’assistance sexuelle qui vise à prodiguer une attention sensuelle, érotique et/ou sexuelle à une personne en situation de handicap n’ayant pas accès à son corps, ou à permettre – à leur demande – l’acte sexuel à deux personnes qui ne peuvent l’accomplir sans aide. Une pratique qui demeure toujours difficile en France puisque la mise en relation entre ces assistants sexuels et d’éventuels bénéficiaires relèverait du proxénétisme, et que les personnes en situation de handicap passeraient pour des clients de prostitution, ce qui est aussi répréhensible en France. C’est pourquoi l’association CH(s)OSE demande une exception à la loi se rapportant aux articles du Code pénal qui répriment le proxénétisme, pour que l'assistance sexuelle puisse s’exercer en France dans le cadre d’un service d’accompagnement à la vie sexuelle. En Suisse, comme dans de nombreux pays, l’assistance sexuelle peut se développer légalement.

Aucun commentaire: