Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 11 août 2017

9 attitudes à adopter face à quelqu'un qui souffre de maladie mentale

    MAROC

Hetti Ross 04/08/2017 


On ne sait pas toujours comment agir de la bonne manière face à quelqu'un qui souffre de dépression ou de maladie mentale. Voici mes conseils.
1) Ne dites rien
Un conseil qui semble heurter le sens commun. Quand quelqu'un va mal, on se sent obligé de lui parler: de lui demander comment ça va, s'il veut discuter de quoi que ce soit, si quelque chose le préoccupe, s'il a mangé, s'il a soif, s'il a envie de sortir prendre l'air ou de se reposer un peu. Parler est essentiel, notamment pour instaurer une relation avec une personne sur le point de craquer. Mais le silence n'a pas moins d'importance. Dans mes moments de grave dépression, simplement avoir quelqu'un à côté de moi m'apportait un réconfort inestimable. Je ne suis pas obligée de répondre ni de remplir les blancs, ce n'est pas envahissant, je peux simplement rester assise là et sentir une présence près de moi qui allège un peu ma solitude.
2) Ne nous demandez pas de vous aider à comprendre
C'est souvent à celui qui souffre d'expliquer ce qui ne va pas. Malgré l'abondance de livres et d'informations sur Internet au sujet des différentes maladies mentales, les gens s'attendent encore à ce que l'explication vienne de la personne touchée. Ce genre d'interrogations peut passer (et encore, pas toujours) une fois la personne guérie, mais ne sert à rien avant. Aucun malade, physique ou mental, n'a envie de passer son temps à répondre à des questions sur son état. Renseignez-vous par vos propres moyens. Faites votre propre éducation.

Aucun commentaire: